Pages

samedi 2 décembre 2017

On y est! Encore pas grand-chose à dire, on va pas raconter les inévitables petits incidents de ce long voyage, crevaisons, démêlés avec les douaniers surpris par notre matériel exotique, chaleur, soif… 

Le container nous attendait bien sagement sur le pad, tout à l'air au poil.


Ce matin pas de guépard dans la chambre, mais d'autres bestioles quand même plus imposantes : 

 
Bon, je vous laisse, il faut monter les Ulm, assembler les carrioulets, installer des radios et des porte-ailes sur les voitures, il y a encore du boulot si on veut voler aujourd'hui !

2 commentaires:

Sylvie Mounier a dit…

Mais ou sont donc passé les gros chats? ��

Samy a dit…

Hello, merci pour les nouvelles, on se réjouis de lire le récit de vos aventures !! 😊